Critères d'homologation

La Route verte est un itinéraire cyclable respectant des standards de qualité élevés. Ainsi, tous les tronçons reconnus Route verte doivent répondre à des impératifs tels que :
 
  • la sécurité : les aménagements et la signalisation respectent les normes du ministère des Transports.
  • l'accessibilité : la Route verte doit être accessible à tous les cyclistes et en tout temps. De plus, les accès doivent être contrôlés afin d'empêcher certaines catégories de véhicules d'y accéder.
  • la permanence : la Route verte est un itinéraire qui doit se perpétuer. Différents outils permettent d'assurer cette permanence: l'inscription du tracé dans les plans d’urbanisme et les schémas d’aménagement, l'obtention des autorisations requises (CPTAQ, loi sur la qualité de l'environnement), la signature d'ententes (emprises ferroviaires, propriétaires), etc.


SÉCURITÉ

L'itinéraire de la Route verte vise des standards élevés en matière d'aménagement afin d'assurer confort et sécurité aux cyclistes. Pour cela, les tronçons reconnus Route verte doivent respecter les normes d’aménagement, de construction et de signalisation en vigueur au Québec. Ces normes sont présentées dans les documents suivants :
  • Normes, Ouvrages routiers, Tome I, Conception routière, chapitre 15: « Voies cyclables », Québec, ministère des Transports, 2009
  • Normes, Ouvrages routiers, Tome V, Signalisation routière, Voies cyclables (Tiré à part), Québec, ministère des Transports, 2009
  • Aménagements en faveur des piétons et des cyclistes, Vélo Québec, 2010
L’itinéraire de la Route verte offre ainsi :
  • des aménagements respectant la géométrie des différents types de voies cyclables (pistes et bandes cyclables, sentiers polyvalents, accotements asphaltés ou chaussées désignées);
  • une signalisation répondant rigoureusement aux normes du ministère des Transports du Québec pour permettre aux cyclistes de s'orienter et de circuler en sécurité (signalisation touristique, d'indication, de prescription et de danger);
  • l'identification de l'itinéraire grâce à la balise de la Route verte.
Pour plus d’information, voir les sections sur la signalisation et les types d'aménagements.

À partir d'avril 2011, le ministère des Transports du Québec offre un outil cartographique pouvant aider les municipalités à planifier leur réseau. Cet outil permet de repérer les itinéraires (sur les routes du Ministère) représentant le moins de danger grâce à un indice de convivialité déterminé en fonction de la largeur de l'accotement, du nombre de voitures et de camions qui y circulent, et de leur vitesse. Pour plus d'information, voir Quebec511.

ACCESSIBILITÉ

La Route verte doit être accessible à tous les cyclistes jouissant d'une condition physique normale, durant la saison cycliste et du lever au coucher du soleil. En piste, les piétons ou les patineurs peuvent y circuler, sauf indication contraire; en revanche, les automobiles, motocyclette, véhicules tout-terrain, etc. ne sont pas autorisés à y circuler. Enfin, il est important d'aménager un accès facile aux véhicules d'urgences.
 
L’accessibilité à tous les cyclistes
L’accessibilité en tout temps
L’accessibilité à d’autres usagers
Le contrôle de l’accès
L’accès aux véhicules d’urgence


PERMANENCE
 
La permanence de l’itinéraire est un élément essentiel pour les usagers, en particulier pour les touristes qui, d’une visite à l’autre, retrouvent les attraits et les points d’intérêt qu’ils ont appréciés. Deux outils permettent d’assurer la permanence de l’itinéraire :
  • l’inscription du tracé dans les plans d’urbanisme, les schémas d’aménagement et les outils de planification régionale et locale;
  • l’entente avec le propriétaire de l’emprise quant à son utilisation à des fins de voie cyclable.
Schémas d’aménagement, zonage et autres aspects juridiques
Entente avec les propriétaires de l’emprise
 
Fiche de cas de bonne pratique
Stratégie de protection d'un réseau cyclable sur une ancienne emprise ferroviaire : le cas du Parc linéaire Le P'tit Train du Nord

La Route verte est une idée originale de Vélo Québec réalisée avec le ministère des Transports du Québec, le gouvernement du Québec et des partenaires régionaux.